Pétrir la pâte

Il y a des livres qui laissent une empreinte indélébile dans nos mémoires, sans qu’on sache vraiment comment les raconter. Un autre monde, le nouveau roman d’Alfons Cervera publié par La Contre Allée, est de ceux-là. Et de mémoire, il est justement question, comme souvent chez cet auteur. Un autre monde ? Peut-être celui qui aurait pu exister si son père avait fait partie du clan des vainqueurs, si la guerre avait été remportée par son armée. « Ceux qui ont gagné la guerre n’ont pas bâti le temps de leur victoire sur l’illusion magique d’une métaphore » écrit l’auteur, en réponse à Faulkner. Des papiers, découvertsLire la suite